Aucun produit dans le panier

Home / Actualités / Histoire de la Bretagne: de Condate à Rennes, Zoom sur la capitale Bretonne.

Histoire de la Bretagne: de Condate à Rennes, Zoom sur la capitale Bretonne.

Histoire de la Bretagne: de Condate à Rennes, Zoom sur la capitale Bretonne.

Rennes est une commune française située dans l’Ouest de la France. C’est le chef-lieu du département d’Ille-et-Vilaine et de la région Bretagne. Cette ville se situe dans la partie Est de la Bretagne. Elle compte plus de 209.000 habitants.
Rennes est une grande ville étudiante. En 2012, 63 000 étudiants y ont été recensés, faisant ainsi de Rennes, la huitième plus grande ville universitaire de France. Rennes est une ville historique qui a conservé un important patrimoine médiéval au sein de son centre historique.
En outre, Rennes a été élue en 2012 « ville la plus agréable à vivre de France » par le magazine L’Express.
Ses habitants sont appelés les Rennais et les Rennaises.

Rennes, son Histoire, les faits Marquants :

57 avant J.-C. : Condate, son origine

Rennes était nommée alors Condate. Mystère sur la présence ou non d’Astérix et Obélix en son sein… La paix y régnait même jusqu’à ce que Jules César décide de conquérir la Gaule (France). Il parvient alors à ce village et s’en empare rapidement. Baptisé alors Civitas Riedonum, le village devient alors le chef-lieu d’une circonscription administrative. Il finit par se transformer en un immense centre commercial qu’il fallut fortifier face aux différentes menaces d’invasions extérieurs.
1491: vers un rattachement de la Bretagne au royaume de France

Anne de Bretagne devient duchesse de Bretagne en 1488 à la mort de son père, elle a alors douze ans. Par la suite, elle se marie en 1490 par procuration et les intérêts bretons ne sont alors plus aussi bien défendu.
La légitimité d’Anne de Bretagne est remise en cause par Charles VIII. Il occupe en 1491 le château de Nantes. Pendant ce temps, Anne de Bretagne est assiégée à l’intérieur de la muraille rennaise.
Anne de Bretagne et Charles VIII se fiancent cette même année sous contrôle de Louis XII, qui sera d’ailleurs son futur second mari le 8 janvier 1499. La cérémonie aura lieu à Nantes.
1675 : La révolte du papier timbré

Cette révolte démarre à Rennes en avril 1675, avant d’envahir la Bretagne toute entière. La révolution du peuple est du à la hausse d’impôts sur le tabac, la vaisselle d’étain et le papier timbré.
Afin de faire taire cette révolte, une intervention répressive très dure de l’armée est mise en œuvre par Le duc De Chaulne, gouverneur de la province.
Mme De Sévigné (Amie du gouverneur) écrit alors : « Il y a de petites tranchées en Bretagne, il y a même eu à Rennes une colique pierreuse. Monsieur De Chaulnes voulut par sa présence dissiper le peuple, il fut repoussé chez lui à coup de pierres : il faut avouer que tout cela est bien insolent. »
1720 : Incendie à Rennes

Il se déclare le 23 décembre, veille de Noël. Rapidement, les flammes touchent tout le centre-ville. Il durera six jours et sera maîtrisé par la pluie!
Au total, ce sont près de 900 maisons aux pans de bois qui seront réduites en cendres mais aussi des milliers de personnes privés de toit. Le maire de l’époque, Rallier Du Baty, lance alors la reconstruction du centre de Rennes sous la responsabilité d’Isaac Robelin, un ingénieur. Par la suite, ce sera Jacques Gabriel, un architecte de Louis XV qui lui succédera. Il est alors décidé d’interdire la construction avec du bois. La ville de Rennes adopte alors une autre typologie de construction avec pour les rez-de-chaussée, du granit, pour les étages, du tuffeau et les toitures, de l’ardoise. De plus, des avenues perpendiculaires remplacent alors les petites rues tortueuses.
1899 : Le procès Dreyfus

En 1894, le capitaine Dreyfus qui est d’origine juive est accusé d’avoir donné des renseignements militaires à l’Allemagne. Il est alors jugé dans le cadre d’une violente campagne antisémite. Sa condamnation est de vivre à l’île du Diable, en Guyane.
Mais, quelques années plus tard, un faux document découvert dans son dossier vient relancer l’affaire. C’est en août 1899 que le tribunal militaire se réunit à Rennes pour son procès en révision. Ce procès mobilise des journalistes du monde entier ainsi que les plus hautes personnalités mondaines de l’époque.
Le célèbre Jean Jaurès prendra parti pour le capitaine Dreyfus qui sera tout de même condamné à dix ans de réclusion. Il sera ensuite gracié quelques jours plus tard par le Président de la République de l’époque, Emile Loubet.
1944 : La Libération

Rennes est une des premières villes françaises libérées par les alliés. Malgré une résistance des Allemands en faisant sauter les ponts, les alliés rallient Rennes le 4 Août 1944. C’est un Char Américain qui pénètre en premier dans la ville de Rennes en atteignant la place de la Mairie vers 10h.
La ville fête alors dignement ses libérateurs ! Elle accueillera chaleureusement le général De Gaulle le 22 août 1944. « Notre devoir immédiat s’appelle encore, et pour quelque temps, la guerre », lance t-il alors du balcon de l’Hôtel de Ville. C’est une manière pour lui de mobiliser et de rassembler.
1965 : La Coupe de France est Rennaise

Le Stade Rennais remporte sa première Coupe de France le 26 mai 1965 au Parc des Princes contre l’équipe de Sedan-Torcy. L’attente fut longue après les deux précédentes échecs avec des finales perdues en 1922 et 1935.
Lors de leur retour en gare de Rennes, quatre jours plus tard, la ferveur de ses supporters et de la ville n’est pas retombée. L’avenue Janvier menant à la Gare est noire de monde et la place de la Mairie est prise d’assaut par une immense foule. Cet accueil triomphal est à la hauteur de l’événement.
9 juillet 1970 : Création du District de Rennes

Elle aura lieu le 9 Juillet 1970, regroupant ainsi 27 communes des alentours au sein du district de l’agglomération rennaise. Elle forme ainsi une communauté urbaine importante. Cette décision fut longue à se dessiner après des mois de concertation entre les différents acteurs. Le 9 juillet 1970, c’est donc chose faite. Ces prérogatives sont : la gestion des services de logement et du centre de secours incendie. Mais aussi l’étude de l’urbanisme, de l’aménagement, la constitution de réserves foncières, la réalisation de ZAC et de ZI, la recherche et technologie. « Le district n’est pas fait pour détruire le passé, mais pour construire l’avenir », explique Henri Fréville, qui en sera le premier président. Le premier Conseil se tiendra le 5 octobre à l’Hôtel de ville de Rennes.
5 février 1994 : l’incendie du Parlement de Bretagne
Les ruines du Parlement au lendemain de l’incendie

La restauration des toiles du Parlement après l’incendie

C’est à la suite d’une journée d’émeutes opposant, au centre-ville, des manifestants marins-pêcheurs avec des forces de l’ordre, qu’un incendie se déclare sous les combles du Parlement de Bretagne au cours de la nuit du 4 au 5 février 1994. La structure du bâtiment est alors sérieusement endommagée mais l’ensemble des décorations intérieur sont épargnées.
Au niveau régional, la population est sous le choc. L’événement fait la « Une » médiatique sur le plan national. Pour la petite Histoire, le Palais du Parlement de Bretagne était l’un des rares édifices de la Ville de Rennes à ne pas avoir succombé au grand incendie de 1720.
Sa reconstruction est alors rapidement mise en œuvre. Deux mois plus tard, une association pour la renaissance du Parlement de Bretagne réunira 25 millions de francs (3,8 Millions d’euros). En novembre, la décision est alors prise de reconstruire le bâtiment à l’identique. Les travaux démarreront en 1996. Ils dureront trois ans. Coût de l’opération : 230 millions de francs (35 Millions d’euros).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X