Aucun produit dans le panier

  • cheval d’orgueil – helias

Le Cheval d’Orgueil

0 reviews
0 sur 5

8,20 €

Le Cheval d’Orgueil.

Mémoires d’un breton, roman de Bretagne

« Trop pauvre que je suis pour posséder un autre animal, du moins Le Cheval d’orgueil aura-t-il toujours une stalle dans mon écurie. » Ainsi parlait à l’auteur son petit-fils, l’humble paysan Alain Le Goff qui n’avait d’autre terre que celle qu’il emportait malgré lui aux semelles de ses sabots de bois. « Quand on est pauvre, mon fils, il faut avoir de l’honneur. Les riches n’en ont pas besoin. » Et l’honneur consiste à tenir et à faire respecter son rang, si humble soit-il. Au pays bigouden, on ne redoute rien tant que la honte qu’on appelle « arvez ». Tout le reste est supportable.

L’auteur a grandi dans ce sentiment. Avant d’apprendre le français, il a été élevé en milieu bretonnant, dans une société qui vivait selon un code strictement établi.

Il n’enseigne pas, il raconte minutieusement comment on vivait dans une « paroisse » bretonnante de l’extrême ouest armoricain dans la première moitié de ce siècle. Il nous fait partager sa profonde conviction : ceux qui jugent les paysans comme des êtres grossiers sont eux-mêmes des esprits sommaires et naïfs. Il affirme que ce sont des siècles de mépris culturel qui ont fini par déclencher jacqueries et révoltes chez les paysans de notre pays.

Et puis, un jour, « le Cheval d’Orgueil » a secoué furieusement sa crinière !

 

Pierre-Jakez Hélias est né en 1914 au bourg de Pouldreuzic, sur la baie d’Audierne, entre la pointe de Penmarc’h et la pointe du Raz. Boursier au lycée de Quimper, étudiant à Rennes, il enseigne les humanités classiques dans divers établissements publics de l’académie. À la libération, après avoir été rédacteur en chef de l’hebdomadaire Vent d’Ouest, organe du Mouvement de Libération Nationale, il est chargé d’assurer à la radio les émissions en breton à l’intention des auditeurs de basse Bretagne. Il écrit des centaines de dialogues illustrant les traits les plus originaux de la vie quotidienne des bretonnants ; il promène son magnétophone dans les fermes et les bourgs, se familiarisant avec les divers dialectes de sa langue maternelle. Président de la Commission Nationale de Folklore à la Ligue de l’Enseignement, l’auteur du Cheval d’Orgueil a dirigé pendant plus de vingt ans des stages régionaux et nationaux de civilisation populaire à travers le France. Pierre-Jakez Hélias a fait également paraître de nombreux livrets d’études et de contes. Il est décédé en 1995.

X