Aucun produit dans le panier

  • nag_ar_gwenan
 Épuisé ! 

Nag ar Gwenan ?…

0 reviews
0 sur 5

32,00 €

Produit épuisé

Les bretons et la première guerre mondiale – échange de lettres et histoire de vie.

Nag ar Gwenan ?…

El levr-mañ ez eus kinniget ouzhpenn 600 lizher pe gartenn kaset gant Loeiz Herrieu (1879-1953) da Loeiza er Meliner, e wreg; da lavarout eo brasañ dastumad lizheroù skrivet e brezhoneg kaset d’ar gêr eus talbenn ar brezel-bed kentañ. Al lizheroù-se a ranker lenn a-benn dizoloiñ personelezh ha temz-spered ar Barzh-Labourer, a-benn kompren war betore diazez eo bet savet e skridoù brezel all, Kammdro an Ankoù (Al Liamm, 1994) en o mesk. Ma oa tonkad an deizlevr brezel-mañ bezañ embannet ha lennet gant an holl, al lizheroù d’ar gêr, int, a zalc’h gant un danvez prevez, ul live all: hini an darempred etre daou bried e karantez an eil gant egile, hini an darempred etre un ozhac’h hag e wreg o kas labour pemdeziek ar menaj war-raok. Er stumm galleg e kavo Yann Lenner kement a zo ezhomm a-benn monet pelloc’h eget ar skridoù o-unan. A-drugarez d’ar c’hinnig heverk graet anezho gant Daniel Carré, e vo tu lec’hiañ anezhe en o amzer.

An testennoù troet e galleg zo bet embannet en ul levr all: Et nos abeilles?…

Après la parution du Tournant de la Mort, son journal de guerre, ce volume Nag ar Gwenan ?… propose plus de 600 correspondances adressées par ce même Loeiz Herrieu (1879-1953) à Loeiza, son épouse. Parmi les milliards de lettres échangées durant la Grande Guerre, celles du sergent L. Henrio — Loeiz Herrieu pour les brittophones — méritent, à plusieurs titres, une attention particulière. Elles constituent la plus volumineuse, la plus suivie des correspondances de guerre conduites en breton, la plupart des bretonnants rédigeant surtout en français. Elles sont la face intime absente du témoignage public tel que l’homme lui-même l’avait livré plusieurs années après la fin du conflit.

Les textes en français de ces lettres, traduits, présentés et contextualisés par Daniel Carré, font l’objet d’un volume à part: Et nos abeilles?…

Daniel Carré, bet kelenner brezhoneg hag istor-douaroniezh en eil derez, en devoa gouestlet e labour tezenn da Loeiz Herrieu ha harpet e studiadenn war danvez ar braz eus al lizheroù kinniget amañ. Difennet e oa bet e dezenn gantañ e Skol-Veur Roazhon 2, e 1999. Abaoe e talc’h Daniel Carré da labourat war oberenn ar skrivagner hag ar Brezel Bras.

Daniel Carré, professeur certifié de breton et d’histoire-géographie, (ER), a consacré sa thèse de doctorat à Louis Henrio — Loeiz Herrieu, un paysan breton dans la Grande Guerre. Analyse de sa correspondance avec son épouse — qu’il a soutenue à l’université de Rennes 2, Haute-Bretagne en 1999. Depuis, Daniel Carré consacre l’essentiel de sa recherche à contextualiser et à livrer au public (publications, articles, conférences…) les diverses facettes de l’œuvre de Loeiz Herrieu en lien avec la Grande Guerre.

X